Isover investit dans la refonte de la laine de verre

191890266_l.jpg

L’objectif : construire un four qui transformera les rebuts de laine de verre en calcin (verre recyclé), soit un investissement de 10 millions d’euros. Le calcin sera ensuite réintroduit dans son intégralité dans les fours de fusion électrique comme matière première pour la fabrication de laine de verre.

Le four est actuellement en construction au sein de l’usine de Chemillé en Anjou. Par rapport à l’existant, « il produit un calcin de meilleure qualité, des consommations énergétiques et des émissions de CO2 moindres », explique Lucile Charbonnier directrice du développement durable pour d’Isover. Baptisé SBM, « il aura vocation à être dupliqué par la suite sur d’autres sites européens du groupe, en Allemagne et en Suède  », précise également le fabricant. L’investissement de 10 millions d’euros est financé pour 4,1 millions d’euros de l’Union européenne. L’Ademe a également mis la main à la poche.

Partagez cet article