Le casse tête des travaux de bureau en milieu occupé

93.png

Les contraintes d’une rénovation en site occupé, tant en termes de délais que d’organisation sur le chantier, nécessitent une logistique bien rodée: des entreprises expertes, des équipements optimisés et des matériaux spécifiques.

Le travail en site occupé représente un challenge particulier pour les entreprises de pose. Les délais sont souvent serrés et il faut composer avec l’avancement des autres corps d’état. Il existe deux profils d’entreprises suivant les travaux à effectuer : ce n’est pas la même chose de bouger des cloisons, de poser de la moquette et appliquer une nouvelle peinture que de construire un mur, faire du ragréage ou mettre en place un système de climatisation.

Dans le premier cas, il s’agit souvent de petites ou moyennes entreprises, habituées à travailler sur des périodes très courtes, en week-end ou en horaires décalés, et à composer avec les obligations des autres prestataires. Il s’agit presque d’un métier à part entière. Sur place, elles n’ont pas le temps de réfléchir sur la manière de faire. Tout doit être préparé en amont, la maintenance, les relevés, les quantités de fournitures. Il faut une réactivité et une capacité à pouvoir gérer très rapidement quand un aléa se présente et avoir un carnet d’adresses bien fait qui permet d’appeler du renfort au pied levé si besoin ».
Dans le cas de travaux plus importants, la problématique n’est plus la même. Les salariés ont été déplacés dans une zone tampon ou alors les travaux sont effectués pendant leurs vacances. Si les délais restent une priorité, les temps de travaux sont souvent plus longs et surtout, les ouvriers ne doivent pas composer avec la présence des collaborateurs. Dans ces cas-là, il s’agit généralement de grandes entreprises.

Des produits spécifiques

Pour gérer au mieux les travaux dans des délais serrés, les équipements ont un rôle clé. Au niveau de la manutention, les entreprises sont de plus en plus équipées. Quand un revêtement de sol est posé, une bonne partie du temps est finalement vouée à bouger le mobilier. Aujourd’hui, des matériels comme les chariots, les transpalettes, les ventouses ou les coins roulants permettent de déplacer les meubles beaucoup plus facilement. Pour gagner encore plus de temps, un système de vérins permet de lever les bureaux, afin de ne pas avoir à vider entièrement les locaux et de ne pas débrancher toute l’informatique. Néanmoins, cela ne fonctionne pas pour tous les chantiers. Si cela est idéal pour retirer des dalles de moquette légèrement collées, où quelques centimètres suffisent pour retirer le produit, cela ne fonctionne pas, par exemple, pour une moquette collée en rouleau qui imposera que l’on tire dessus pour pouvoir la changer.
Certains produits eux-mêmes sont aujourd’hui largement utilisés dans les chantiers en site occupé pour leur rapidité de mise en œuvre. Il en va ainsi des produits dits en pose libre comme les dalles plombantes, aussi bien en textiles qu’en PVC, les stratifiés ou parquets clipsés ou encore les plafonds tendus, posés en une demi-journée. Les fabricants proposent des matériaux permettant de sauter des étapes par rapport au déroulement du chantier en lui-même, à l’image des colles sèches pour la pose des revêtements de sols qui ne nécessitent pas de temps de séchage, des produits à faible émission de poussières, facilitant la phase de nettoyage ou encore ceux à performances multiples comme les toiles de verre murale équipée d’un molleton ayant à la fois des propriétés thermiques et acoustiques. Des solutions qui permettent aux entreprises de pose de respecter les délais, critère primordial pour les maîtres d’ouvrage.

Partagez cet article