« Élargir le potentiel des matériaux »

Capture-4.png

 

MatériO, bibliothèque de matériaux, identifie partout dans le monde les producteurs de matières singulières, atypiques et innovantes. Créée il y a 20 ans, cette structure est dirigée par Quentin Hirsinger.

À qui s’adresse MatériO ? À tous les professionnels des secteurs créatifs. Les architectes mais aussi des personnes travaillant dans le packaging, l’événementiel, l’automobile, l’industrie du luxe ou encore le sport… Souvent des designers qui ont besoin de se nourrir de nouvelles matières. Quand nous sélectionnons une matière, nous ne pensons jamais à un secteur en particulier. Nous rédigeons une fiche explicative sur le matériau et indiquons qui le produit. Charge aux potentiels utilisateurs de contacter l’industriel pour plus d’informations.

Quel est votre objectif ?

L’idée est d’élargir le vocabulaire des matériaux pouvant être utilisés. Cela avec une limite stricte : nous présentons nombre de matières qui ne pourront pas convenir pour des raisons de contraintes, de coûts, de réglementations… Est-ce que l’on peut habiller des murs avec des revêtements en écorce de peuplier ou de bouleau ? Ce n’est pas à nous de le dire. Nous sommes juste là pour dire que cela existe.

Comment trouvez-vous de nouvelles références ?

Nous parcourons les salons à travers le monde. Tout est susceptible de nous intéresser, c’est un travail de longue haleine. Nous écumons aussi bien les halls de Batimat que ceux d’un salon sur les polymères ou sur le secteur militaire et la protection civile, très riches en nouveaux matériaux.

Y a-t-il des demandes récurrentes ?

La majorité des personnes qui viennent nous voir ont des questions environnementales. On constate une réelle et profonde prise de conscience. Il y a 10 ou 15 ans, c’était souvent pour des besoins de communication, d’image. Aujourd’hui, il existe une vraie volonté de changer. Mais peu de gens ont une vraie culture sur ce sujet. La majorité ne se rend pas compte de la complexité du sujet. Elle reste souvent sur des demandes très manichéennes : c’est écologique ou non ? On ne peut pas répondre tant qu’on ne sait pas pour quoi le matériau sera utilisé, pour combien de temps… Il faut comprendre qu’il n’y a pas de recette miracle dans l’environnement. Nous devons rester dans le factuel : oui ce matériau est bio-sourcé, non ça ne veut pas dire qu’il est parfait.

Les designers sont-ils de plus en plus curieux ?

Pas plus qu’il y a 20 ans. Les designers sont toujours avides de nouveautés. Mais ce type d’exercice est freiné par un certain nombre de choses, et notamment les normes. Les contraintes sont nombreuses, quel que soit le secteur. MatériO ne pourrait pas répondre à 95 % des besoins des agences d’architecte et d’architecte d’intérieur. Ils utilisent majoritairement des produits assez classiques. Et de temps en temps, ils ont besoin d’un produit décalé, singulier, fort… dont la recherche prend beaucoup plus de temps.

MATÉRIO
C’est un showroom dans le IXe arrondissement de Paris qui répertorie des échantillons et une base de données numérique accessible sur abonnement, seul moyen de financement de la structure afin d’assurer une parfaite autonomie face aux industriels. Le showroom permet de stimuler l’inspiration ; la base de données de faire remonter, grâce au moteur de recherche, les fiches de chaque référence. MatériO a aussi des locaux à Bruxelles, Pragues, Shanghai, Séoul et Shenzhen.

Partagez cet article