Nouveau titre professionnel pour les conducteurs de travaux en aménagement finition

building-1080594_1920.jpg

Depuis cette année, Gestes formation forme des stagiaires au titre professionnel de conducteur de travaux aménagement finition. Zoom sur la cible, les évolutions et le contenu de cette formation.

Le pôle formation de Gestes, le groupement des entrepreneurs spécialisés dans le traitement et l’embellissement des surfaces, propose pour la première fois une formation pour accéder au titre professionnel de « Conducteur de travaux aménagement finition » (AF).

CONDUCTEUR DE TRAVAUX AF… DE QUOI S’AGIT-IL ?

Comme l’indique le Référentiels Emploi Activités Compétences (REAC), « le conducteur de travaux aménagement finition (AF) est le responsable de la gestion technique, administrative et financière d’un ou plusieurs chantiers neufs et/ou réhabilitation d’aménagement finition, depuis leur préparation jusqu’à leur livraison complète. Il est le pivot de la phase d’exécution des travaux et le garant de l’obligation de résultat énergétique et environnement. »

POURQUOI CE NOUVEAU TITRE PROFESSIONNEL ?

Ce titre a été créé par le ministère du Travail pour des salariés d’entreprise, demandeurs d’emploi, personnes en reconversion professionnelle ou particuliers susceptibles de se positionner sur ce poste. « Afin d’élargir leur activité, les entreprises se diversifient. Nous devons donc proposer une formation plus large que celle dédiée à la finition. C’est pourquoi nous parlons désormais d’aménagement finition », explique Carine Rodrigues, directrice du centre de formation, tandis que Yannick Saint Roch, secrétaire général de Gestes, insiste sur les problématiques actuelles : « Les entreprises sont aujourd’hui face à une problématique de recrutement, et tout particulièrement sur les fonctions d’encadrement. La pratique qui consistait à faire évoluer des compagnons de chantier sur des postes d’encadrement est de plus en plus difficile. Le poste de conducteur de travaux a changé, il doit intégrer de nouvelles activités et des éléments numériques plus importants. »

De niveau V, anciennement niveau III, le titre professionnel a été retravaillé par l’État pour être en phase avec les évolutions techniques et réglementaires : transition numérique avec le déploiement d’outil comme le BIM ; règles et normes en vigueurs (règlement thermique (RT), PMR, ERP, HQE…) ; rénovation énergétique du bâti ; enjeux environnementaux dans la gestion organisationnelle des chantiers.

QUELLE EST LA PRINCIPALE ÉVOLUTION DE CE TITRE ?

Une compétence supplémentaire a été ajoutée sur le titre 2019 : l’élaboration de réponses aux consultations de travaux. Désormais, les compétences techniques du conducteur de travaux AF seront sollicitées pour optimiser la réponse à un appel d’offres, en appui au service études de prix et commercial.

ET CONCRÈTEMENT ?

La formation d’un an se déroulera en alternance : deux jours de formation et trois jours en entreprise, avec quatre jours d’évaluation en fin de parcours. Elle se décline en trois activités principales.

Activité 1 : élaborer des réponses aux consultations de travaux de plusieurs spécialités en AF.
– Analyser et synthétiser un dossier de consultation en AF.
– Réaliser un chiffrage et compléter le dossier de réponse aux consultations de travaux AF à l’aide des outils numériques

Activité 2 : préparer et organiser des chantiers de plusieurs spécialités en AF.
– Définir les moyens techniques et humains et la planification des chantiers AF.
– Établir les budgets travaux et les marges prévisionnelles des chantiers AF à l’aide d’outil numérique.
– Gérer les achats et leurs marchés avec les différents intervenants.
– Élaborer les documents relatifs à la sécurité, à la qualité, aux démarches administratives et réglementaires.

Activité 3 : conduire les travaux de chantiers de plusieurs spécialités en AF.
– Coordonner et ajuster les moyens techniques et humains.
– Contrôler l’exécution.
– Réaliser la gestion financière et administrative.
– Clore techniquement, administrativement et financièrement les chantiers AF.
– Manager les relations internes et externes

Partagez cet article