La seconde vie de l’église De Petrus

Ouverture.jpg

© EISMA - Knauf Armstrong

ÉGLISE DE PETRUS, VUGHT, (PAYS-BAS) – D’église à espace multiculturel, la métamorphose d’un monument qui allie désormais le classicisme d’un édifice religieux à la modernité d’une mezzanine au blanc éclatant.

Lire un livre, faire du shopping, boire un café et aller au musée dans une église. L’idée semble saugrenue. C’est chose possible aux Pays-Bas, à Vugth, où l’église néo-romane De Petrus a été préservée d’une démolition et transformée en un espace multiculturel monumental à l’initiative de la ville et de la fondation De Petrus.

En charge du projet, l’agence d’architecture Molenaar & Bol & vanDillen Architecten avait un impératif: parvenir à intégrer dans l’édifice une bibliothèque, une boutique « art du monde », un café et le musée de la ville. D’où la nécessité d’accroître la superficie de l’édifice sans le dénaturer. L’agence d’architecture a ainsi imaginé une mezzanine aux formes fluides, tissée autour des piliers de l’église. Un choix qui permet non seulement de suivre les courbes et la structure du bâtiment mais aussi de garder la verticalité de l’édifice, et donc l’effet de grande hauteur.

Le plancher de la mezzanine a été habillé en sous face d’un plafond monolithique acoustique qui épouse les courbes de l’église et accueille les réseaux de chauffage et les luminaires. © EISMA – Knauf Armstrong

L’ACOUSTIQUE, ENJEU MAJEUR

Le plancher de l’église a été entièrement démoli. Des pieux ont par la suite été enfoncés dans le sol, sur lesquels du béton a été coulé afin de servir de base pour une construction en acier. Cette dernière a été recouverte de poutres en bois avec un voligeage. En sous face du plancher ainsi créé, l’architecte a choisi d’utiliser le plafond monolithique Eleganza de Knauf Armstrong. D’abord pour l’aspect fluide et ondulé du produit fini mais aussi afin de résoudre plusieurs problématiques techniques liées à l’intégration des réseaux et à l’acoustique.

Le garde-corps de la mezzanine a été réalisé en dalles de plâtre
perforées. © EISMA – Knauf Armstrong

Dans une église, et avec les nouveaux usages imaginés, l’acoustique était un des enjeux majeurs de ce chantier afin d’optimiser le confort des différents publics. L’architecte Ivo Van den Thillart s’est donc tournée vers un plafond avec une performance d’absorption de classe A (0.95 αw) qui atténue les bruits de fond indésirables engendrés par les temps de réverbération plus importants sous les grandes voûtes. Un garde-corps en dalles de plâtre perforé a été installé au niveau de la mezzanine. Un double traitement acoustique indispensable pour la qualité d’écoute et de concentration d’une bibliothèque et d’un musée. Concernant les réseaux, l’épaisseur de 25 mm des panneaux a permis d’intégrer facilement les systèmes de chauffages et d’éclairage. Après la mise en place des ossatures, les plafistes ont fixé des panneaux de 2400 x 1200 mm avant de recouvrir les joints d’enduits de finition puis de pulvériser à la machine un enduit acoustique assurant le rendu final soigné et monolithique. Résultat, un plafond lisse et épuré qui fait écho aux éclairages en cercles blancs suspendus et en contraste total avec le caractère traditionnel de l’église.

110419, Vught: verdiepingsvloer ontmoetingscentrum De Petrus te Vught. Foto: Marcel van Hoorn.

Partagez cet article