Plafonds multi-lames en ERP

1-1.jpg

© Hunter Douglas

Des lames en acier et aluminium ont été installées aux plafonds du centre de conférence de Bruges, tant pour leurs performances fonctionnelles qu’esthétiques.

Exit le bâtiment de 1966, ancêtre de l’actuel hall d’exposition de Bruges, édifié à l’origine comme une construction temporaire. Le nouveau centre de conférence urbain avec auditorium et salles de réunion a été réalisé par l’équipe d’architectes Eduardo Souto de Moura et le cabinet d’architecture Meta.

Un bâtiment quasi futuriste, imposant avec ses formes rectangulaires et ses murs en béton brut mais qui a su s’intégrer au centre historique de la ville avec ses colonnes en briques rouges, adaptées à la palette de couleurs de la ville. « Il s’agit d’un bâtiment à deux fonctions, un hall d’exposition et un centre de conférence, détaille l’architecte Eric Soors de Meta Architectuur. Il était important que les gens soient invités à jeter un coup d’œil à ce bâtiment, qui occupe une place si importante dans le vieux centre-ville de Bruges. » Concrètement, le centre des congrès contient un auditorium avec tribune rétractable pouvant recevoir 500 personnes, 12 salles de réunion, un espace de restauration de 650 m2 et une terrasse donnant directement sur les tours de Bruges. Le hall d’exposition du rez-de-chaussée offre une superficie de près de 4 500 m2.

Le plafond multi-lames 30BD est ouvert à 70 %. © Hunter Douglas

Face à la sobriété extrême des murs et des sols, le plafond prend une place à part. Réalisé par Hunter Douglas Architectural, il est décliné en multi-lames en acier à l’intérieur et multi-lames aluminium à l’extérieur. « Nous avons opté pour un plafond linéaire car il donne une direction subtile à la pièce, explique Éric Soors. […] De plus, en utilisant des lignes et en n’optant pas, par exemple, pour un plafond grillagé, nous avons pu prolonger l’esthétique du bâtiment. Les lignes du plafond pointent dans la direction de la façade, le point central du design. »

LE PLAFOND, DÉLIMITATEUR D’ESPACE

L’architecte a accordé au plafond intérieur un rôle prépondérant, considérant cette surface de travail comme celle qui offre des possibilités de délimitation subtile à un espace. Pour ce projet, il a ainsi fait le choix d’un plafond aux lignes épurées s’accordant avec les autres éléments du bâtiment. D’un point de vue technique, deux fois moins de lames ont été utilisées afin de pouvoir intégrer le traitement d’air dans le plénum, pour laquelle une ouverture minimale de 70 % était requise. En termes de matériaux, l’acier a été choisi pour ses propriétés permettant de répondre aux exigences incendie tan[1]dis que l’extérieur a été habillé d’aluminium, un matériau présentant une forte résistance à la corrosion.

Partagez cet article