Linoléum graphique et résistant en médiathèque

Ph-01-Réa-Pernes-smp-156.jpg

© Atelier Mossé Gimmig-Florent Jolyot

 

Depuis 2016, Pernes-les-Fontaines, dans le Vaucluse, dispose d’une nouvelle médiathèque, alliant bibliothèque et ludothèque, ces dernières coexistant auparavant dans un bâtiment devenu trop exigu. Désormais, les 25 000 documents et jeux ont pris place dans ce bâtiment contemporain de 1 200 m2.

Le cabinet d’architectes marseillais MosséGimmig, en charge du projet, a choisi d’évoquer les anciennes usines de fabrication de coulis de tomates en référence au passé économique de la ville. Le bâtiment s’articule autour d’un patio vitré conçu comme un espace de lecture dans le prolongement de la grande salle. Le cloisonnement est réduit au minimum entre les secteurs afin de faciliter les échanges.

Solution acoustique

Cette fluidité entre les espaces est concrétisée et mise en valeur par le revêtement qui habille l’ensemble des sols, soit 760 m: le Marmoleum Striato, un linoléum produit par Forbo Flooring Systems, mis en œuvre sur plancher chauffant basse température par l’entreprise vauclusienne Art des Sols, installée à Thor.

Dans le projet soumis à l’appel d’offres, les architectes avaient déjà décrit le linoléum comme revêtement de sol, allant même jusqu’à pressentir le coloris. « La référence prescrite n’existant pas avec sous-couche acoustique intégrée en fabrication courante, nous avons proposé l’installation préalable d’une sous-couche acoustique suivie de la pose du Marmoleum choisi », explique Diego Boluda, le dirigeant d’Art des Sols. Une solution répondant au choix esthétique des architectes tout en offrant les caractéristiques phoniques souhaitées, à savoir un DLw de 18 dB. La solution phonique de Forbo, le Sarlibase acoustique, est une sous-couche d’interposition souple et imputrescible, composée d’un voile de verre imprégné de résine synthétique et d’un envers en mousse chimique. Elle a été collée sur la chape avec une colle acrylique. « Nous avons divisé le chantier en trois parties de façon à poser la sous-couche et le linoléum en enchaîné sur une zone tout en permettant aux autres corps de métier d’intervenir sur les autres surfaces sans être en contact avec la sous-couche », explique Diego Boluda.

L’unité par le sol

Le graphisme et le coloris du Marmoleum Striato créent l’unité harmonique et apporte une atmosphère chaleureuse, soulignant tout en adoucissant l’intense luminosité provenant des larges baies vitrées et du mobilier blanc des rayonnages. Discrets, les motifs linéaires marquent une continuité entre les espaces selon le parti pris de fluidité interactive voulu par les concepteurs. « Le graphisme linéaire imposait de poser le revêtement dans le même sens dans tous les locaux, précise Diego Boluda. Il a fallu en tenir compte lors de la préparation du chantier afin d’optimiser le pourcentage de chute. »

Le linoléum, matériau spécifique !
Eco-responsable par sa composition, le linoléum assure une grande durabilité et s’entretient facilement grâce à un traitement de surface. Néanmoins, il demande maîtrise technique et savoir-faire à la pose. Matériau « nerveux », sensible à l’hygrométrie et aux variations de température, il doit être approvisionné dans les locaux au moins 24 h à l’avance pour éviter les variations dimensionnelles.

 

 

Partagez cet article