Knauf décline son service collecte et recyclage de PSE sur toute la France

6-KNAUF-CIRCULAR_Sac-Knauf-Circular-plusieurs-sacs_2.jpg

Après le lancement dans le sud-est de la France, en 2020, de Knauf Circular, une initiative de collecte et de recyclage des déchets de polystyrène expansé (PSE), le service sera désormais disponible dans toute la France à partir du mois de mars.

Les collectes ont lieu sur les sites des déchets propres de PSE : chutes de chantier d’isolation (hors déconstruction), caisses marée, emballages industriels et commerciaux, calages de protection… Ces déchets, venant de produits commercialisés par Knauf ou non, sont introduits dans une filière de collecte et de recyclage responsable garante de leur revalorisation en de nouveaux produits en polystyrène pour le bâtiment, l’emballage ou la vie courante. Les entreprises souhaitant bénéficier de Knauf Circular de signer la convention prévue à cet effet.

Cette prestation de service payante se traduit par la mise à disposition de sacs de 1 m³ de contenance (ou le cas échéant, d’un moyen de reprise plus conséquent) et de leur reprise sous 10 jours sur sites (chantiers, entreprises, points de regroupement…) pour un minima de sacs de PSE établi en fonction de la quantité de déchets de PSE générée par l’activité et le profil de l’entreprise (industriels, négoces, mareyeurs, déchetteries…). Les sac sont enlevés sur site sur appel à un numéro vert dédié. Lors de la collecte, un bordereau de suivi des déchets est délivré pour preuve de traçabilité, justifiant du recyclage des déchets.

La phase pilote du quart Sud-Est de la France s’est traduite par la signature d’une cinquantaine de conventions et la mise à disposition de 100 00 sacs dans les quatre usines pilotes du projet.

Promulguée le 10 février 2020, la Loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire, dite AGEC, entre en application au travers de la publication de différents décrets. Pour la filière emballage, l’AGEC, et en particulier son futur décret 3R, imposera le recyclage, la réutilisation ou le réemploi des emballages et la réduction de l’emploi de plastiques vierges. Son objectif est de tendre vers 100 % de plastiques recyclés en 2025.
Pour la filière bâtiment, elle imposera à partir du 1er juillet 2021 à toute entreprise d’intégrer dans ses devis les informations relatives à la gestion des déchets de travaux de construction : les modalités, leurs coûts, les installations dans lesquelles ils seront déposés en fonction de leur typologie.
Dès le 1er janvier 2022, une Responsabilité Élargie du Producteur ainsi qu’une éco-contribution (création d’un écoorganisme chargé de la gestion des déchets pour accélérer leur valorisation) seront mises en place. L’éco-contribution sera financée par un système d’écotaxes, modulées en fonction de la performance environnementale du produit.
Enfin, la loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) ambitionne que la part du recyclage des déchets non dangereux devra atteindre les 65 % d’ici 2025.

 

 

Partagez cet article