Courbes gourmandes pour le Paris-Brest

LAUDESCHER_LE-PARIS-BREST_©Nicolas-Mateus_DSC_2615.jpg

© Nicolas Mateus

Entre ville et chemin de fer, voyageurs et fins gourmets, le plafond d’un restaurant de gare avant-gardiste et lumineux s’habille de panneaux à claire-voie en bois massif, tout en rondeur et en chaleur.

Couleur crème et bois clair… Les teintes choisies pour aménager le Paris-Brest du chef étoilé Christian Le Squer, doté d’environ 130 places assises, n’ont clairement pas été choisies au hasard et rappellent avec subtilité la célèbre pâtisserie. Imaginé par l’agence de design d’espace Jouin Manku, le restaurant de la gare de Rennes, en Ille-et-Vilaine (35), mixe le cuivre des luminaires Brossier Saderne, le bois des plafonds de Laudescher, les sols du rez-de-chaussée en terrazzo de Christophe Montico et les moquettes de Taiping installées à l’étage. Ajouté à cela : un jeu de lumière permanent avec les nombreuses baies vitrées qui entourent l’établissement. Au final : « Un écrin de modernité », estime Christian Le Squer.

Le rez-de-chaussée est habillé de terrazzo couleur crème, réchauffé par l’effet chaleureux du bois. © Nicolas Mateus

Accueillant autant les résidents ou les employés des quartiers alentours que les voyageurs en transit, l’établissement se veut une jonction entre les voies ferrées et la ville. Ses larges baies vitrées s’ouvrent aussi bien sur l’agitation de la gare que celle de la rue, en contraste avec le calme du restaurant.

UN TRAVAIL DE MARQUETEUR

Tables, panneaux muraux, plafond… Le bois, matériau phare du projet, apporte aux lieux une atmosphère de refuge. Le plafond assure une acoustique primordiale au regard du sol en terrazzo et des nombreux éléments métalliques et vitrés présents dans le restaurant, auqxuels il faut ajouter le bruit ambiant d’une salle de restaurant. Il présente un coefficient d’absorption acoustique de 0,9, soit proche du maximum (à savoir 1). Au total, 265 m2 de panneaux en chêne naturel massif à claire-voie de la gamme Linea ont été déployés sur un plafond rayonnant. Tel un marqueteur, Laudescher a réalisé des panneaux sur-mesure afin de pouvoir dessiner les courbes voulues par l’équipe de Jouin Manku. Un panneau standard est composé de lames et de contre-lattes avec des espacements. Dans le cas du Paris-Brest, les panneaux, posés par l’entreprise Le Coq SAS, apportent du relief grâce à des espacements plus ou moins serrés d’un côté à un autre. « La succession de nappes qui se superposent les unes aux autres évoquant l’écume des vagues tout en ayant une continuité sur l’espace verrière donne un aspect contemporain au restaurant », estime l’industriel.

Au premier étage, le bleu de la moquette et la succession de nappes au plafond font écho à la mer. © Nicolas Mateus

 

Partagez cet article