Concept store Rich & Raw de Sisley, Venise (Italie) – Le marbre à l’honneur

Ph-01-1.jpg

Le marbre, matériau naturel et synonyme de luxe, a été choisi pour habiller les sols d’une boutique italienne qui souhaitait à la fois une esthétique élégante et un sol fonctionnel destiné à recevoir un trafic important.

Le marbre peut prendre différentes formes et teintes, à l’image de ce motif « arêtes de poisson » jaune, blanc et fleur d’oranger. © Margraf

La marque de vêtements Sisley, présente à travers le monde, s’inspire des grandes villes et de leur atmosphère pour créer des collections « tendances » et cosmopolites destinées à une clientèle qui suit la mode.

Pointilleuse sur la réalisation de ses concepts, la marque s’est inspirée du film Innocents – The Dreamers, de Bernado Bertolucci, pour aménager sa boutique vénitienne, en Italie, qui présente le nouveau concept store Rich & Raw, dont un des objectifs est d’offrir aux clients une expérience sensorielle. Le décor : un luxueux appartement parisien de 1968, qui rappelle celui du film, dans lequel trois adolescents vont vivre un voyage initiatique sur fond de liberté, de séduction et de rêves de jeunesse, chers à l’année 1968.

Plafond laqué

La boutique présente ainsi un intérieur raffiné mais marqué par le temps, dont la pièce la plus marquante est le sol en marbre, soit 260 m2 fournis par Margraf. Ce dernier joue par ailleurs un rôle majeur dans la division et l’articulation de l’espace intérieur. De couleur grise et anthracite à l’entrée, le sol offre un passage qui accompagne le visiteur jusqu’au coeur du magasin avec un motif arête de poisson jaune, blanc et fleur d’oranger. Il est composé de différents matériaux : grigio amani, fio di pesco carnico, bianco carrara, travertino giallo ou encore joli grey. Taillées en lattes ou en dalles, avec des finitions brossées ou brillants, les diverses sortes de marbres offrent des effets de style, rappelant le côté « chic et glamour » de la marque, tout en assurant une résistance et une robustesse idéale pour une surface commerciale vouée à un trafic intense et un entretien quotidien facilité. Le reste du concept se réfère à l’appartement du film, avec des murs bruts, presque écorchés, des grands miroirs ovales et des plafonds laqués. Ces derniers, brillants couleur lac, rappellent le vert de la lagune et des portes et fenêtres vénitiennes. Ils reflètent par ailleurs la lumière. « Une lumière chaude et diffuse des intérieurs ainsi que la lumière naturelle filtrée par des grilles noires apporte un effet général de pénombre légère et sensuelle », rapporte-t-on chez Margraf

Partagez cet article