Canopée textile en hôtellerie

Capture-2.png

© Bernard Taboureau

Rappelant les strates supérieures des forêts, offrant directement au ciel les feuillages des cimes des arbres, le lobby du Hyatt Place de Roissy (93) s’habille d’une canopée textile en surplomb de la banque d’accueil.

Dessiné par l’architecte Julie Fuillet, le projet a deux raisons d’être. D’abord, très fonctionnel, il matérialise le comptoir d’accueil situé au milieu d’un large espace d’une hauteur sous plafond de 5,5 m où se tiennent le bar, la salle de restaurant et des assises tel que des canapés et fauteuils. La structure abaisse le niveau du plafond à cet endroit, signifiant la banque d’accueil qui aurait pu se perdre au milieu de tous les aménagements. Ensuite, il s’agit d’une pièce décorative, pleinement intégrée à la scénographie des lieux.

La structure a pris en compte les obstacles comme les poteaux ou le faux plafond adjacent. © Bernard Taboureau

Après avoir créé un dessin en 3D, l’architecte a fait appel à Lily Latifi, designer textile, afin de le concrétiser. « Nous avons fait évoluer le projet ensemble petit à petit en mettant à jour les contraintes techniques en fonction du plan initial », explique Lily Latifi. L’idée de départ était un ensemble plus grand, allant de mur à mur. La designer a conseillé d’épurer, de se concentrer sur le dessus de la banque d’accueil. Par ailleurs, l’architecte souhaitait une seule pièce de tissu tout le long de la structure. « En faisant cela, la seule façon de lester le tissu était d’utiliser une ligne de plomb, mais le rendu n’aurait pas été très joli vu d’en bas. Il fallait donc un tissu rigide mais sans le lestage, s’il tentait bien sur les longueurs, il rebiquait aux extrémités. » De fil en aiguille, après plusieurs prototypes pour montrer les différentes contraintes et après une visite de l’architecte au showroom de la designer, les deux femme sont parties sur une autre idée : des panneaux suspendus installés en quinconce sur un double profilé et se chevauchant. Plus de problème pour le lestage, plus d’extrémité qui rebique.

Comme un élément de signalisation, l’ensemble permet de repérer raidement l’accueil du lobby. © Bernard Taboureau

Au final, quatre rails à double voie et 72 panneaux textiles lestés. Et une structure qui prend en compte les obstacles comme les trappes (une section a été faite dans les rails afin de ne retirer qu’un morceau des rails si la trappe doit être ouverte), les poteaux du bâtiment ou la retombée du faux plafond.

Lavable en machine, classé M1, le tissu, simple voilage, aurait pu être décliné en version absorbante si l’architecte l’avait souhaité.

Les rails sont à double voie, permettant l’installation des panneaux en quinconce. © Bernard Taboureau

 

Partagez cet article