Bruits & restauration : la solution est dans le plafond !

9121.jpg

© Rockfon

20 %1 des Français affirment qu’un restaurant trop bruyant est un mauvais restaurant, et 92 %2 se disent gênés par le bruit et ont des difficultés à suivre leurs conversations. Des ressentis traduits à travers les avis délivrés sur les sites types TripAdvisor, où un message sur deux évoque l’ambiance sonore, et majoritairement pour s’en plaindre. Les conséquences peuvent être sans appel : une clientèle qui ne revient pas et un mauvais bouche-à-oreille, et cela même si la carte est appréciée.

À cette gêne qui peut peser sur la santé économique des établissements, il faut aussi prendre en compte – et même avant tout –la santé du personnel. Travailler en permanence dans un lieu bruyant provoque fatigue, stress, maux de tête, et, dans les cas les plus extrêmes, conséquence sur les systèmes nerveux, cardiovasculaire et digestif. L’INRS indique que l’ouïe est en danger à partir de 80 décibels durant une journée de travail et le guide RestoQuiet3 qu’un restaurant très bruyant atteint… 80 décibels.

Une solution efficace mais cohérente au projet

Inquiétude économique, nécessité pour le personnel… De nombreux restaurateurs prennent désormais le sujet au sérieux et réalisent des travaux afin d’améliorer l’acoustique au sein de leur établissement, à l’image de Sandra et Frédéric Lagrange, propriétaires du Petit Sabayon, à Morangis (91). Le déclic : un déjeuner d’équipe où ils ont réalisé que les sources de bruit étaient nombreuses entre les conversations des clients, le va-et-vient du personnel, les chocs des couverts, les chaises que l’on déplace, les bruits de pas, la musique d’ambiance ou encore les équipements techniques (hotte aspirante, climatisation, etc.).

Les deux faces des îlots permettent d’absorber le son et de diminuer le temps de réverbération. © Rockfon

La prise de conscience a eu lieu alors qu’ils effectuaient d’importants travaux au sein de leur établissement. L’occasion de pallier ces nuisances en équipant les plafonds. « Nous avions une idée très précise de ce que l’on souhaitait pour notre restaurant. Nous ne voulions pas de produits qui dénaturent notre décoration, et surtout que cela soit le moins visible possible », explique Frédéric Lagrange.

« Nous ne voulions pas de produits qui dénaturent notre décoration »
Frédéric Lagrange, propriétaires du Petit Sabayon

Le couple a fait appel à l’entreprise Rockfon, qui a suggéré la pose des îlots acoustiques Rockfon Eclipse. Une solution permettant de conjuguer confort acoustique et un design épuré, souhaité par les restaurateurs. La finition lisse, mate et extra-blanche correspondait en effet à la décoration du restaurant. Par ailleurs, ces îlots fabriqués à partir de laine de roche absorbent les sons sur leurs deux faces tout en contribuant à réduire le temps de réverbération. À noter, l’utilisation de la laine de roche participe à la protection incendie. « Nous avons tout de suite constaté une amélioration en salle, estime le propriétaire. Nos clients nous ont d’ailleurs confié qu’ils trouvaient que le restaurant était moins bruyant qu’avant les travaux et que cela était beaucoup plus agréable pour discuter. »

 

1 Sondage site La fourchette
2 Enquête Ifop pour la journée de nationale de l’audition réalisée en février 2016 auprès d’un échantillon de 1 003 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.
3 Rédigé par le CIDB avec le soutien du CCI Paris Île-de-France, du Groupement national des indépendants de l’hôtellerie-restauration et de la Fédération des industriels des plafonds modulaires

 

 

Partagez cet article