Seigneurie décline sa stratégie RSE

Capture-3.png

Seigneurie, la marque de peintures professionnelles du groupe PPG, se lance dans une stratégie RSE de grande envergure, s’appuyant sur les 17 objectifs de développement durable de l’ONU à atteindre d’ici 2030.

Cherchant à éviter tout greenwasging, Seigneurie, qui est en plein calcul de son impact carbone sur l’ensemble du cycle de vie de ses produits, a choisi une approche factuelle basée sur trois thématiques. L’environnement, en réduisant l’empreinte carbone de la marque. L’humain, en assumant son rôle social. La santé, en préservant la santé des peintres comme des clients finaux.

Un programme de 23 actions a été mis en place avec des ambitions allant jusqu’à 2025. 11 sont dédiées à la préservation de l’environnement avec notamment, outre le bilan carbone qui sera communiqué, des actions sur la labellisation des produits, le biosourcé ou encore les emballages.

Neuf mesures sont au service de l’humain, sur l’application des produits, l’évolution des compétences des salariés ou le développement de partenariats avec les Wordskills, Euroskills et CFA.

Concernant la protection de la santé, trois points ont été déterminés : développer des produits à faibles taux de COV (moins de 10 g/l) ; stopper le développement de peintures intérieures émettant plus de 400 g/l de COV ; proposer des produits façade incorporant la technologie Aéro (source de poids allégés des produits).

Thomas Jet, chef de marque Seigneurie, précise qu’il s’agit d’un programme évolutif. La marque s’engage d’ailleurs à communiquer sur ses avancées et sur ses éventuelles modifications.

Partagez cet article