Prix national de la construction bois : le bois fait son show

1586-Laureat-1er-Prix-Amenager.jpeg

Premier prix de la catégorie Aménagement intérieur

Le palmarès du Prix national de la construction bois (PNCB) a été annoncé vendredi 28 juin. Créé en 2012 par France Bois Régions (FBR), financé par France bois forêt (FBF), le Codifab et le VIA (Valorisation du design dans l’ameublement), il met en lumière le travail d’architectes et de maîtres d’œuvre qui ont choisi le bois comme matériau de construction pour des bâtiments publics et privés, partout en France.

Cette année, la remise des prix est le point d’orgue de la Rencontre nationale de la construction bois, qui a mis l’accent sur le bois, les matériaux biosourcés et les fibres végétales pour lutter contre le changement climatique.

Récompensés entre 116 finaliste (et 605 réalisations en compétition), les Prix ont été remis dans sept catégories.

 

« TRAVAILLER, ACCUEILLIR » – BUREAUX, LIEUX D’ACCUEIL DU PUBLIC

Lauréat 1er prix : le Domaine de Menez Meur
Lieu : Hanvec (29)
Maître d’ouvrage : Parc naturel régional d’Armorique
Maître d’œuvre : Stephan Grignou architectes
Année de livraison : 2018
Surface aménagée : 193 133 m2

Le domaine de Menez Meur, dans le parc naturel régional d’Armorique, zone naturelle protégée des Monts d’Arrée, a été réaménagé afin d’améliorer l’attractivité et la cohérence des installations existantes. Les interventions paysagères valorisent la végétation des zones humides et renforcent les contrastes entre les clairières et leurs lisières arborées. L’emploi de ressources locales ajoute des touches ingénieuses : bancs en chêne sculptés à même les troncs présents, dalles de schiste récupérées sur place, volière combinant mâts en bois et structure acier revêtue d’une maille métallique, cours en chaux-sable avec caniveaux en pierre pour gérer les eaux de ruissellement.

Mention tertiaire : Green office enjoy

Lieu : Paris ZAC Clichy Batignolles (75017)
Maître d’ouvrage : Bouygues Immobilier
Maître d’œuvre : Baumschlager Eberle Architekten / Offscape
Année de livraison : 2018
Surface aménagée : 17 400 m2

L’immeuble de bureaux Green Office Enjoy est un point de mire à l’entrée de l’éco-quartier des Batignolles. Le choix d’une structure mixte bois/béton a permis de positionner le bâtiment au-dessus de la dalle de couverture des rails en minimisant le poids du bâti, en particulier en extrémité de dalle. De plus, l’absence de coulage de béton a préservé le calme des riverains. Six labels (HQE, BREEAM, BEPOS, BBCA, Biodivercity et Biosource) ont récompensé des options constructives novatrices – connexions visuelles avec l’extérieur, continuités urbaines de façade, interfaces entre les rez-de-chaussée et l’espace public…

Mention Industriel : Atelier de la maroquinerie

Lieu : Beaulieu-sur-Layon (49)
Maître d’ouvrage : Société des ateliers LV
Maître d’œuvre : DE-SO architectes
Année de livraison : 2019
Surface aménagée : 6 100 m2

Certifié Breeam « very good », l’Atelier de la maroquinerie véhicule une image renouvelée de ces bâtiments, en respectant une logique constructive rationnelle et optimale. La charpente est constituée d’une poutre centrale en métal et de 32 poutres transversales en lamellé-collé et treillis métallique. La toiture, en panneaux de CLT, joue le rôle de diaphragme pour répartir les efforts sur les poteaux centraux. Le volume intérieur, débarrassé au maximum des points durs techniques et structurels, offre une continuité visuelle et un cadre harmonieux.

 

« APPRENDRE, SE DIVERTIR » – ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE, CULTUREL, SPORTIF, DE LOISIRS

Lauréat 1er prix : école maternelle La Ruche

Lieu : Perthes (77)
Maître d’ouvrage : Ville de Perthes-en-Gâtinais
Maître d’œuvre : Tracks
Année de livraison : 2018
Surface : 800 m2

ECOLE DE PERTHES, TRAKCS ARCHITECTES

La nouvelle école maternelle s’organise en espaces de plain-pied implantés en linéaire, aux largeurs et aux hauteurs variables selon leur destination. L’ossature bois, la couverture en zinc et le bardage bois à bâton rompus (à 45°) donnent à l’ensemble les contours d’une maison qu’aurait pu dessiner un enfant : simple, iconique et graphique. Vitrés sur les cours de récréation et adossés au mail boisé en fond de décor, les intérieurs sont baignés de lumière naturelle. Les murs et les caissons de toitures sont isolés en laine de bois et les préaux parés d’un absorbant acoustique intérieur en fibre de bois et le jardin.

Lauréat 1er prix ex-aequo : groupe scolaire intercommunal

Lieu : Champagnole (39)
Maître d’ouvrage : CC Champagnole Nozeroy Jura
Maître d’œuvre : Tectoniques
Année de livraison : 2018
Surface aménagée : 1 400 m2

La cour intérieure du groupe scolaire, rectangulaire, occupe le centre de l’établissement, tandis qu’une galerie en fait le tour pour desservir l’ensemble des locaux périphériques. Une ellipse décentrée découpe la toiture pour produire un disque de lumière qui se déplace au fil de la journée. En cas d’intempéries, les débords de la toiture protègent les enfants et les façades en bois. Les charpentes, dont le dessin a été pensé pour favoriser l’emploi de petits éléments en bois massif local, sont en épicéa commun du Jura, et les chevrons rayonnants du préau sont en lamellé-collé.

Mention Climat tropical : médiathèque du sud sauvage

Lieu : Saint-Joseph, La Réunion (974)
Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Joseph
Maître d’œuvre : Co-Architectes
Année de livraison : 2017
Surface aménagée : 2 494 m2

Dans le climat tropical de La Réunion, le bois, utilisé pour la charpente (pin sylvestre) et la façade, a longtemps été considéré comme un matériau pauvre et fragile sous ces latitudes. Grâce à sa faible inertie, il est au contraire un atout en milieu tropical. Le lieu, ouvert et passif, vise le confort thermique en agissant sur la température et la vitesse de l’air. Un puits dépressionnaire et des brasseurs d’air viennent prêter main forte à la ventilation naturelle. L’isolation des parois avec de la laine de roche et la protection des ouvertures par des brise-soleil en bois complètent le dispositif.

médiathèque de Saint-Joseph, archi Nicolas Peyrebonne

 

« RÉHABILITER UN ÉQUIPEMENT » – TOUT LOGEMENT INDIVIDUEL, COLLECTIF OU GROUPE

Lauréat 1er prix : siège du parc naturel des Alpilles

Lieu : Saint-Rémy-de-Provence (13)
Maître d’ouvrage : Synd. mixte Parc régional des Alpilles
Maître d’œuvre : Bresson Schindlbeck architectes associées
Année de livraison : 2016-17
Surface aménagée : 1 100 m2

Extension d’une bâtisse du XVIIIe siècle réhabilitée, la Maison du Parc prend place dans un espace arboré au cœur de la vieille ville de Saint-Rémy-de-Provence. Avec une ossature en lamellé collé et bois massif, une vêture et un bardage en bois, des menuiseries intérieures bois/métal, son architecture contemporaine, sobre et compacte, confronte tradition patrimoniale et innovation. Pour faire du lieu une éco-construction exemplaire certifiée BDM niveau or, matériaux et techniques bio-sourcés ont été retenus à l’intérieur comme à l’extérieur : essences locales et pin d’Alep, isolants en ouate de cellulose et paille comprimée dans des caissons en bois, liaison urbaine piétonne, dispositif de récupération des eaux de pluie et d’irrigation, jardin pédagogique, chaufferie bois à granulés.

Mention « Rénovation » : coopérative laitière Vercors Lait

Lieu : Villard-de-Lans (38)
Maître d’ouvrage : CC du Massif du Vercors
Maître d’œuvre : FLLOO Architecture & Urbanisme
Année de livraison : 2018
Surface aménagée : 2 696 m2

Espace de production, point de vente directe et vitrine touristique du dynamisme et du savoir-faire du plateau, la coopérative laitière Vercors Lait a été augmentée d’un long bâtiment « parapluie » en épicéa commun de la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’extension bois a été arrimée aux locaux béton existants qui ont été restructurés, réorganisés et rénovés.

 

« HABITER ENSEMBLE » – LOGEMENT COLLECTIF, LOGEMENT GROUPE

Lauréat 1er prix : extension d’une maison de retraite

rionLieu : Vaucouleurs (55)
Maître d’ouvrage : Ehpad Vallée de la Meuse
Maître d’œuvre : Ch. Aubertin, Collectif Studiolada
Année de livraison : 2018
Surface aménagée : 480 m2

L’extension est construite en bois et habillée de pierre de Meuse extraite de la carrière de Savonnières. À l’intérieur, la grande salle aux menuiseries en pin sylvestre est surmontée d’une charpente dense en épicéa commun, constituée de fermettes sur mesure et évolutives qui se déploient progressivement vers la baie vitrée. Tous les matériaux utilisés sont locaux et biosourcés. Le soin apporté à l’isolation du toit (laine de roche) et des murs (laine de verre) a permis de raccorder l’extension au système de chauffage existant.

 

RÉHABILITER UN LOGEMENT – TOUT LOGEMENT INDIVIDUEL, COLLECTIF OU GROUPE

Lauréat 1er prix : aux quatre arrondissements

Lieu : Paris (75010)
Maître d’ouvrage : promoteurs immobiliers
Maître d’œuvre : Post-Office architectes
Année de livraison : 2016
Surface aménagée : 90 m2

Sur le boulevard de La Villette, la voûte de plein cintre installée à l’axe au-dessus du fronton existant donne à l’immeuble une nouvelle lisibilité. Dispositif simple et économique, la surélévation, ouverte à chaque extrémité, domine d’un côté la rue, de l’autre les toits de Paris. L’intrados, en bois clair, confère à l’espace intérieur une atmosphère chaleureuse. En utilisant des matériaux légers, le système constructif (ossature bois, panneaux, isolation, bardage), valorise la filière sèche.

Mention logement collectif : parties communes du bâtiment E9

Lieu : Mourenx (64)
Maître d’ouvrage : Groupe SNI Coligny
Maître d’œuvre : Alexandre Lacaze, architecte
Année de livraison : 2018
Surface aménagée : 3 661 m2

Pour conformer les parties communes d’une barre de logements aux normes d’accessibilité des personnes à mobilité réduite, le bois en structure est apparu comme la solution technique et esthétique idéale. L’écriture architecturale en pin maritime de Nouvelle Aquitaine et revêtement minéral a donné aux cinq espaces de déambulation un profil en rupture avec l’esprit très normé de la ville nouvelle de Mourenx. Portées par des poteaux en bois massif façon grumes écorcées, les coursives sont en porte-à-faux et contreventées par deux cages d’ascenseurs en béton. L’ossature bois, le platelage en madriers de bois massif et l’habillage des garde-corps et des escaliers par carrelets horizontaux en pin apportent chaleur et confort.

 

« AMÉNAGER » – AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR, EXTÉRIEUR

1er prix : basse-cour et potager, épicerie bio

Lieu : Miribel (01)
Maître d’ouvrage : Basse-Cour et Potager
Maître d’œuvre : Human Architectes
Année de livraison : 2019
Surface aménagée : 80 m2

La trame, inspirée des sciages d’épicéa en plots, naît du sol et forme un îlot qui s’élève pour se transformer en luminaires avant de se diffuser horizontalement au plafond. Pour que les lames de bois deviennent tour à tour meubles, parois, éclairage et voûte, une forme complexe a été générée à partir d’une trame simple, conduisant à coloniser les creux et les interstices et à valoriser les produits par le foisonnement. L’association entre outils de découpe numérique et outils de dessin a permis d’imaginer la mécanique d’assemblage et d’exécution. Un matériau unique a été choisi pour l’ensemble : le contreplaqué d’épicéa PEFC, produit à Sauzé–Vaussais et Solférino

Mention « Aménagement extérieur » : halle Tayac

Lieu : Tayac (33)
Maître d’ouvrage : Commune de Tayac
Maître d’œuvre : DM-Architectes
Année de livraison : 2017
Surface aménagée : 116 m2

Posée au cœur du jardin des vignes du village girondin de Tayac, la halle signe une approche architecturale au plus près de la nature environnante. Unique matériau de construction en dehors des fondations et du dallage béton quartzé gris, le douglas de Nouvelle Aquitaine, purgé de son aubier, côtoie un ensemble de matériaux naturels 100% renouvelables. La couverture, constituée de plus de 9 500 bardeaux en bois massif doublés d’un voligeage intérieur, le contreventement longitudinal passé dans le plan de toiture, tout comme les portiques en lamellé-collé façonnent un ouvrage modeste et émouvant, inscrit dans une économie de terroir.

 

« HABITER UNE MAISON » – Logement individuel

Lauréat 1er prix : dans les arbres

Lieu : Rennes (35)
Maître d’ouvrage : promoteurs immobiliers
Maître d’œuvre : MNM Architectes
Année de livraison : 2017
Surface aménagée : 107 m2

Le lieu, situé en zone inondable, est construit sur pilotis avec murs claustra qui facilitent l’écoulement de l’eau en cas d’inondation. Les pièces principales sont séparées des pièces techniques par une « colonne vertébrale » tout en hauteur, faite de caissons en contreplaqué et située dans l’axe des pilotis qui relient le jardin d’hiver au pignon nord. Cette organisation ascétique vise à réduire le mobilier au minimum et à configurer l’espace à vivre au gré des envies des occupants de la maison. Charpente et structure sont en sapin. La couverture et la majorité des façades sont recouvertes d’ardoise naturelle et des carreaux de verre habillent les façades du jardin d’hiver.

Mention ruralité : l’Onde

Lieu : La Chapelle d’Alagnon (15)
Maître d’ouvrage : RolandMaître d’œuvre : Arba
Année de livraison : 2019
Surface aménagée : 75 m2

La maison en bois naturel non traité fait corps avec les paysages du Cantal. Conçue selon les principes de l’architecture bio-climatique, les qualités mécaniques, élastiques et thermiques du bois sont partout exploitées. La toiture en zinc pré-patiné, souple et débordante, est tenue par une charpente posée sur une dalle de béton brute. Convexe au Sud, le toit se soulève pour saisir la lumière d’hiver. Concave au Nord, il s’abaisse pour protéger l’habitation des vents. Un module de mélèze décompose l’espace sous charpente, enveloppe unitaire partout perceptible mais jamais visible en totalité, afin de ménager des coins d’intimité. Le bardage extérieur et les menuiseries sont en mélèze naturel que le temps grisera. Depuis l’intérieur, tapissé de panneaux de médium, en toute saison le soleil joue avec les ombres portées des claires-voies.

Partagez cet article