Plateforme à 360° pour les artisans et leurs clients

Capture-13.png

La Capeb a présenté ce mardi 12 février la plateforme web 360travaux*, une interface de mise en relation des artisans du bâtiments avec leurs futurs clients. 360 pour imager le fait que cette plateforme fait le tour du bâtiment, couvrant ainsi tous les secteurs du marché (contrairement aux nombreuses plateformes existantes, toutes spécialisée dans un domaine particulier) mais aussi que l’accompagnent va de la mise en relation jusqu’à l’achèvement des travaux . Si les inscriptions sont déjà ouvertes pour les artisans – déjà 2 800 d’entre eux ont sauté le pas – les clients potentiels doivent eux patienter jusqu’au 16 avril prochain.

Patrick Liébus, président de la Capeb, a présenté deux objectifs majeurs : soutenir l’activité des petites entreprises du bâtiment, en les soutenant notamment dans leur démarche commerciale, et apporter un service de qualité et de proximité aux clients.

Déjà 2 800 artisans inscrits sur la plateforme

Lors de son inscription – gratuite et sans abonnement – l’artisan doit « montrer patte blanche », avec notamment la signature d’une charte engageant sur la qualité, les délais, le budget et les relations commerciale, les précisions fournies sur la garantit décennale, la mise en avant de deux chantier effectués récemment, la justification de ses compétences (via diplômes, expériences, formations…) ou encore son inscription au répertoire des métiers ou au registre du commerce.

Outre le champ très large que couvre désormais cette plateforme, Sabine Basili, vice-présidente de la Capeb, à aussi mit en avant l’aspect globale de la démarche : « 360travaux, c’est l’idée d’un accompagnement du début – la mise en relation – jusqu’à la fin des travaux », a-t-elle ainsi indiqué. Et cela tant pour le client que pour l’artisan. Le premier se verra notamment proposer deux devis (contrôlés dans la forme), un paiement sécurisé, un solution de remplacement à prix garanti en cas de problème, un suivi de facturation ou encore une médiation en cas de litige. L’artisan, lui, se voit entre autres assuré un référencement et une notoriété, une qualification du client et un suivi administratif comme la relance de facturation et la bonne fin des travaux (clôture administrative et  financière).

 

Pour monter ce projet, la Capeb s’est entouré cinq partenaires : l’assureur Covéa, le garant des prêts bancaires Siagi, l’organisation des coopératives d’achats pour les artisans du bâtiment Orcab, le site Économie d’énergie et la coopérative d’artisans Coop 3.0, une union d’artisans souhaitant participer directement à la conception et la mise en place de 360travaux en termes de construction et  de développement.

L’initiative a par ailleurs reçu le soutien du Plan d’investissement pour l’avenir (PIA), un programme opéré par l’Ademe (sous les ordres du Premier ministre) qui a pour objectif de financer des innovations dans des secteurs divers et variés. « Il s’agit ici d’un projet atypique dans le cadre du PIA puisque c’est la première fois que l’on soutient une innovation organisationnelle », a indiqué Jonathan Louis, ingénieur en charge de la mobilisation des professionnels du bâtiment à l’Ademe.

* www.360travaux.com

Partagez cet article