Opération O’Niveau : s’équiper de stations de lavage respectueuses de l’environnement

ONiveau.png

La Fédération française du Bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes a lancé l’opération O’Niveau pour aider les entreprises de peinture à s’équiper d’une station de nettoyage d’outils plus respectueuse de l’environnement. Un projet élaboré en collaboration avec les fédérations de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Bourgogne-Franche-Comté.

Il faut savoir que la loi sur l’eau et les milieux aquatiques encadre les rejets toxiques dans les réseaux d’assainissement et impose une obligation de traitement des eaux rejetées chez le client ou dans l’entreprise lors du nettoyage des rouleaux et pinceaux. Ainsi, pour aider les entreprises et les artisans à respecter cette obligation, la fédération Auvergne-Rhône-Alpes a remporté un appel à projet auprès de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse permettant aux artisans et entreprises de bénéficier d’une aide financière pour l’achat d’une station de nettoyage de rouleaux et pinceaux

L’objectif : proposer un dispositif clé en main pour aider les peintres en bâtiment à se doter d’équipements techniques performants et adaptés à leurs besoins. Partenaire de l’opération, l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse soutient financièrement les professionnels, la prise en charge financière d’une partie du coût de l’équipement pouvant atteindre jusqu’à 60 % du prix de la machine.

Toutes entreprises ou artisans du bâtiment exerçant une activité de peinture, principale ou se secondaire, sont concernés, adhérents ou non à la FFB. Seul impératif, le siège de l’entreprise doit se situer dans l’un des départements rhônalpins et dans le périmètre d’action de l’Agence de l’Eau RMC.

Renseignement au 04 72 44 45 20, à la Fédération du bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes

Station de nettoyage, quels avantages ?
La station de lavage permet de mieux nettoyer leurs outils et plus vite. Un peintre consomme en moyenne 12 litres d’eau par jour pour nettoyer ses outils, émettant ainsi des résidus toxiques dans le réseau d’eaux usées. La station permet de diminuer la consommation d’eau et de réduire l’impact de son activité sur l’environnement. Les substances dangereuses contenues dans les peintures sont piégées par le floculant puis collectées et traitées en tant que déchet dangereux.
C’est aussi un moyen pour se conformer à la réglementation en vigueur, la directive cadre européenne sur l’eau du 23 octobre 2000 imposant la suppression ou réduction des rejets de certaines substances dans l’eau.

 

Partagez cet article