Matinée du contreplaqué

La seconde édition de la matinée du contreplaqué s’est tenue le 19 janvier dernier. 70 participants (architectes, agenceurs, industriels, bureaux d’études…) ont échangé sur les solutions apportées par le matériau contreplaqué pour répondre aux exigences de confort intérieur et particulièrement l’acoustique. Un point sur les impacts sociétaux liés à l’inconfort acoustique a été fait ainsi que sur le cadre réglementaire et les exigences qu’il impose pour la construction et l’agencement. Plusieurs experts ont pris la parole, à l’image de Philippe Strauss, du Centre d’information et de documentation sur le bruit (CIDB) qui a présenté un état des lieux de la problématique bruit en France, rappelant que depuis 2012, « les concepteurs de bâtiments sont contraints de produire une attestation de prise en compte de l’acoustique, soulignant que la réglementation repose globalement sur des exigences de résultats, excepté pour la capacité de réverbération qui repose elle sur une règle de moyens. » Madeleine Villennave, experte en acoustique, a complété ces propos en détaillant les exigences de la réglementation actuelle. Parallèlement, des cas concrets ont été présentés (comme le futur siège de la fondation Surfrider à Biarritz) et des industriels ont partagé les raisons qui les ont poussés à faire le choix du contreplaqué dans la conception de leurs panneaux. La thématique de la prochaine matinée, prévue début 2018, tournera autour de la mise en lumière du confort visuel et du potentiel créatif, esthétique et design des panneaux contreplaqués et décoratifs.

Partagez cet article