Isover parfait sa filière recyclage de laine de verre

ISOVER_Recycling_3.jpg

En partenariat avec des professionnels du recyclage (syndicats, collecteurs…), Isover lance Isover Recycling, une filière de recyclage des déchets de laine de verre, afin d’augmenter la part de matières premières recyclées dans la composition de ses produits isolants. Une offre développée pour le moment sur deux zones pilotes, dans le Sud-Est et en Île-de-France.

Depuis 20 ans, une grande partie des déchets générés dans les usines d’Isover est fondue sur place et transformée en calcin, la matière première principale entrant dans la composition des laines de verre de l’industriel. L’objectif : augmenter la part de calcin provenant de déchets de laines, la majorité étant issue des filières de recyclage de produits ménagers et industriels (pare-brise, bouteilles, verres du bâtiment).

Suite à la construction en 1997 d’un centre de valorisation des déchets sur l’usine d’Orange (84), qui traite les déchets de laines, les transforme en calcin et les réinjecte dans le process de fabrication de nouvelles laines, ce sont désormais à minima 40 % de matière recyclés qui sont utilisés dans le process industriel,  une part qui peut atteindre jusqu’à 80 % dans certaines usines.

Pour augmenter encore ce taux, l’utilisation seule de calcin provenant des filières de recyclage de produits ménagers et industriels ne suffit pas. C’est pourquoi Isover se penche depuis quelques années sur un nouveau gisement : les déchets de laine de verre issus des constructions nées dans le milieu des années 70. De nouveaux horizons qui ont néanmoins nécessité de parfaire le processus de recyclage, notamment concernant le tri et l’acheminement dans l’usine d’Orange.

« La laine de verre est recyclable à 100 % et à l’infini. Quelles que soient la qualité, l’âge, la densité ou encore les propriétés des laines de verre, elles sont toutes recyclables et peuvent être refondues autant de fois que nécessaire, afin d’entrer dans la composition de nouveaux produits isolants, sans en impacter la qualité finale. » – Isover

D’où Isover Recycling, qui s’adresse autant aux marchés diffus qu’aux grands chantiers de rénovation dits « verts ». Le principe : le maître d’ouvrage contacte le collecteur le plus proche de son chantier, détermine les missions du cureur en accord avec le collecteur qui réceptionne ou prend en charge les déchets préalablement triés. Celui-ci procède ensuite au compactage en presse à balles et les transporte jusqu’au centre de revalorisation d’Orange.

Dans le cas d’un artisan ou d’une entreprise, c’est ce dernier qui procède au tri des déchets de laine de verre et les apporte au collecteur de son choix qui se chargera du transport des déchets jusqu’à Orange.

Afin d’assurer un tri réussi, l’industriel réalise des formations accompagnées de documents explicatifs afin d’aider les professionnels à faire le tri des isolants et reconnaître la laine de verre parmi les autres matériaux

 

 

Partagez cet article