Base Inies 2020 : une édition en forte progression

Inies.png

Tel un rendez-vous désormais annuel, l’Alliance HQE-GBC a présenté l’édition 2020 du baromètre Inies. Et la première information est encourageante : il enregistre une augmentation significative du nombre de données disponibles destinées à l’évaluation de la performance environnementale des bâtiments et une hausse constante de la fréquentation du webservice permettant l’accès aux déclarations. A l’aube de la mise en application de la RE 2020, ce nouveau baromètre démontre l’intérêt croissant des acteurs du bâtiment pour l’impact environnemental de leur secteur.

Qu’est-ce que la base Inies ?

Créée en 2004, la base Inies informe sur les impacts environnementaux des produits et équipements de la construction. Basée sur une démarche volontaire des déclarants, elle regroupe deux types de déclarations spécifiques entièrement vérifiées : les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) pour les produits de la construction et les Profils Environnementaux Produits (PEP) pour les équipements électriques, électroniques et de génie climatique.

Elle propose également des données environnementales par défaut (DED) et des données conventionnelles de service (eau, énergie…), mises à disposition par l’État.

L’ensemble de ces informations permet ainsi d’alimenter les logiciels d’Analyse de Cycle de Vie (ACV) afin d’évaluer la performance environnementale des ouvrages.

Par ailleurs, la base Inies aide les acteurs de la construction à répondre aux objectifs fixés par la Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire puisque  différents indicateurs d’ACV présents dans les FDES et PEP (utilisation de matières secondaires, composants destinés à la réutilisation, matériaux destinés au recyclage, matériaux destinés à la récupération d’énergie…)  sont déjà numérisés.

L’aménagement intérieur en pole position

Au 31 mai 2020, le Baromètre Inies 2020 compte un total de 3 537 données (+33 %) dont  1 835 FDES représentant 617 419 références commerciales, 331 PEP, 1 324 valeurs par défaut (données de substitution en l’absence de données spécifiques), 47 données conventionnelles de services (mises à disposition par l’État) et 188 déclarants (dont 48 nouveaux déclarants depuis le dernier baromètre publié en septembre 2019).

Côté famille de produits et équipements, une podium se dessine :
– L’isolation est sur la première marche et enregistre toujours le plus grand nombre de FDES (835),
– La deuxième place accueille les produits pour le cloisonnement et les plafonds suspendus (288),
– Dernière marche pour la structure/maçonnerie/gros œuvre/charpente (195).
– Au pied du podium, on retrouve cette année les revêtements de sols et murs/peinture/produits de décoration (184).

Autre progression à noter, l’utilisation du webservice pour accéder au contenu des déclarations environnementales qui comptait, au 31 décembre 2019, près de 1 900 utilisateurs (+27,5%) avec notamment une hausse de 38% du nombre des utilisateurs professionnels (1 087) et de 9 % des utilisateurs académiques (806).

Partagez cet article