Baromètre Iniès 2019 : les revêtements intérieurs toujours sur le podium

Capture-5.png

Chiffre INIES au 31/05/2019, INIES, 2019

L’Alliance HQE-GBC, propriétaire-gestionnaire de la base INIES, a présenté le Baromètre 2019. Un travail collectif mené avec les ministères de la Transition écologique et solidaire, de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, de l’Ademe, l’Afnor, l’AIMCC, la Capeb, le CSTB, la FFB, Qualitel et l’USH qui nous apprend que les isolants, les produits de finition et les revêtements intérieures sont encore une fois en tête de liste en nombre de FDES déclarées : 636 pour la famille des isolants, 184 pour le cloisonnement et les plafonds suspendus, 157 pour les revêtements de sols et de murs, les peintures et les produits de décoration et 92 pour les produits de mise en œuvre.

Ce baromètre synthétise les données clés de la Base INIES, essentielles pour évaluer la performance environnementale des ouvrages sur la base d’une analyse du cycle de vie, et ce d’autant plus à la veille de l’entrée en vigueur de la RE 2020, qui imposera aux bâtiments neufs dévaluer leurs performances « carbone » sur la base d’une analyse en cycle de vie.

Cette année le cap des 2 000 données spécifiques vérifiées est franchi, révélant une progression de la base, boostée notamment par l’Expérimentation E+C-. Nouveauté pour cette édition : le recensement des données manquantes avec la publication, pour la première fois, des catégories de produits et d’équipements concernées.

Les FDES/PEP sont les documents de référence pour connaître les impacts environnementaux des produits de construction (FDES) et équipements (PEP). Ces déclarations sont basées sur les normes NF EN 15804+A1 pour les FDES et NF XP C08-100-1 et les règles de catégorie de produit (PCR) ed3 pour les PEP. Elles reposent sur une méthodologie de calcul en très grande partie commune, permettant de les agréger à l’échelle bâtiment. Les déclarations comportent 28 indicateurs (gaz à effet de serre, énergie, économie circulaire…) répartis en quatre parties : impacts environnementaux, consommations de ressources, catégories de déchets et flux sortants.

À noter, depuis le 1er Juillet 2017, la vérification par tierce partie indépendante des déclarations environnementales est obligatoire, selon l’arrêté du 31 Août 2015. Depuis le 1er Janvier 2019, seuls les FDES et PEP vérifiées doivent être utilisés pour les calculs E+C-. Entre autres vérification : l’objectif de l’étude, l’unité fonctionnelle, la description du produit, les frontières du système, le mix énergétique, les règles de coupure, la collecte et la qualité des données, les scénarios utilisés, la plausibilité et la complétude des données, la vérification des aspects de communication, les caractéristiques sanitaires.

Chiffre INIES au 31/05/2019, INIES, 2019

ZOOM SUR LES DONNÉES SPÉCIFIQUES
Les déclarations individuelles
FDES et PEP individuels sont réalisés par un seul fabricant pour un produit ou gamme de produits spécifiques.
Les déclarations collectives
La déclaration collective se fait sur un même produit type fabriqué par plusieurs industriels. Pour entrer dans le cas d’une déclaration collective, il faut respecter un cadre de validité, spécifiant les règles et les exigences applicables aux déclarations environnementales collectives. Les déclarations collectives sont utiles pour faire les ACV bâtiment tout particulièrement en phase de conception, lorsque l’on ne connait pas les marques exactes des produits.

 

 

Partagez cet article