Artisans : la prévention et la formation se déclinent via le numérique

Ouverture.png

Les chefs d’entreprise artisanale utilisent ou montrent un intérêt croissant pour les nouvelles technologies et outils numériques facilitant la gestion de l’entreprise au quotidien, notamment lorsqu’il s’agit d’évaluer les risques professionnels. Tel est l’enseignement principal d’une étude menée par l’Iris-ST, en partenariat avec la Capeb, la CNATP et l’OPPBTP.

L’étude indique notamment que la moitié des chefs d’entreprise interrogés estde plus en plus intéressée par les formations en lignes, même s’ils ne sont aujourd’hui que 8 % à le faire. La santé et la sécurité au travail arrivent en tête des thématiques privilégiées par les artisans pour ces formations (65%), suivies de la technique métier (58%) et de la gestion (49%). Toujours question formation, la réalité virtuelle et augmentée semble séduire, 31 % estimant que l’utilisation de ces nouvelles techniques serait un plus pour suivre des formations en santé et sécurité au travail.
Pour l’élaboration du document unique, 39 % des entreprises interrogées utilisent l’outil « MonDocUnique », 28% un support dématérialisé et déjà 7 % le nouvel outil sorti en 2018 et présenté par l’OPPBTP, « MonDocUnique  Prem’s ».

Autre enseignement, la majorité des entreprises est équipée de logiciels spécifiques pour réaliser l’administratif, et en premier lieu la comptabilité.

 

 

 

Pour la gestion du chantier, les chefs d’entreprise utilisent principalement les logiciels pour réaliser devis et facture mais semblent moins friands des outils numériques spécifiques à la construction.

Si les outils numériques séduisent toujours plus, l’étude met en avant plusieurs freins à leur généralisation : 52 % des interrogés évoquent le manque de temps, 40 % le coût trop élevé et 33 % le manque de compétence. Pour 19 %, les outils ne sont pas connus tandis que pour 14 %, ils ne sont pas adaptés aux TPE.

Capeb : La confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment
CNATP : Chambre nationale de l’artisanat, des travaux publics et paysagistes
Iris-ST : l’Institut de recherche et d’innovation sur la santé et la sécurité au travail
OPPBTP : l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics

Partagez cet article