2022, l’année du redressement pour le bâtiment ?

16614830220_ba66b44b68_o.png

@ Flickr

2022 devrait être celle du rattrapage, a indiqué la FFB lors de la présentation du bilan 2021 et les perspective de l’année à venir. Un espoir à conjuguer avec un contexte incertain du fait de la crise sanitaire, la pénurie de matière première ou encore la mise en œuvre de la RE 2020 au 1er janvier prochain.

Si l’on considère tous les marchés confondus, 2021 restera en retrait de 5 % par rapport à 2019. « L’assez bonne tenue du logement neuf en 2021 permet d’imaginer une véritable reprise sur ce segment en 2022, note Olivier Salleron, président de la FFB. Certes, les mises en chantier ne connaitraient qu’une modeste progression en 2021 par rapport à 2019. Mais la dynamique des permis s’avère bien plus nette. Cela se traduira en hausse de 2,1 % des mises en chantier en 2022. En conséquence, la production de logements neufs, encore en retrait de 5,8 % en volume sur 2021 par rapport à 2019 compte tenu des délais de réalisation, progressera vivement de 7,3 % en 2022, dépassant son niveau d’avant crise. »

De bonnes nouvelles à moduler avec la crise des matériaux, réalimentée par la crise de l’énergie depuis la rentrée de septembre dernier, qui pèse sur la trésoreries des entreprises, fortement sollicitées.

Notons que malgré une activité fragile et très dépendante des aléas de l’actualité, l’emploi a progressé en 2021. Environ 60 000 postes ont été créés en solde net par rapport à 2019, y compris intérim en équivalent-emplois à temps plein. Un paradoxe qui s’explique pour partie par des plans de charge s’étalant assez loin sur 2022 mais aussi par une perte de productivité liée aux problèmes d’approvisionnement. « Avec 25 000 nouveaux postes créés sous réserve que les difficultés de recrutement s’amenuisent, soit 2 % de plus sur un an, la croissance de l’emploi s’avèrera de moindre ampleur que celle de l’activité (+4,3 %, pour mémoire). Néanmoins, le bâtiment continuerait ainsi de jouer son traditionnel rôle d’entrainement socio-économique sur tout le territoire. »

 

 

Partagez cet article